littérature

Cécile Coulon – Une bête au Paradis

Cécile Coulon livre dans son dernier roman Une bête au Paradis un conte noir d’amour et de vengeance

« Ne fais jamais de mal à un plus petit, ou tu souffriras par un plus fort. »

J’ai découvert par ce roman la plume et le monde sensible de Cécile Coulon, et je suis admirative de sa capacité à installer une atmosphère et à garder son lecteur suspendu à ses mots avec trois fois rien en apparence. Un talent incontestable se tient là, dans les phrases de ce conte rural.

Quand Blanche et Louis perdent leurs parents dans un accident de voiture, ils sont encore de très jeunes enfants. Leur grand-mère les recueille et les place sous son aile dans la ferme qu’elle tient d’une main vigoureuse. Émilienne est une maîtresse femme, elle impose le respect et son humanité a été plusieurs fois éprouvée.

Les années passent et leurs liens se cimentent en dépit de la douleur de la perte originelle.

Elle devient

« une vieille femme. De celles qui continuent, sans relâche, à consolider leur petit empire, à la seule force de leur âme, qui est si grande, habitée de miracles et d’horreurs, si grande.»

Tandis que Louis est habité par les fantômes du passé, vulnérable et abîmé dans un deuil impossible, Blanche s’endurcit, se démène sur le domaine du Paradis, s’accroche à la terre de sa grand-mère et se donne corps et âme aux travaux de la ferme. Grandit alors en elle un attachement viscéral à ce territoire peuplé de poules, de vaches et de cochons, sentant le labeur et les déjections animales.

Quand elle tombe amoureuse du bel Alexandre, cet équilibre durement acquis vacille, se rétablit puis est à nouveau fortement ébranlé. Entre son amour pour un homme et son appartenance à cette terre, le choix est évident et pourtant, les cartes sont rebattues et Blanche court le risque de tout perdre…

Cette histoire d’amour et de trahison est profondément ancrée dans une terre, et l’écriture de Cécile Coulon choisit l’angle charnel pour en faire le tableau : chargée d’odeurs, de couleurs et d’émotions, elle offre une dimension sensible qui donne de la profondeur à ces destins humains.

Une vraie réussite que ce roman vibrant.

Chez L’Iconoclaste

Un commentaire sur “Cécile Coulon – Une bête au Paradis

  1. Je l’ai eu entre les mains à la Librairie hier et puis je l’ai reposé….. Pourquoi ! C’est un des seuls qui m’intéressent pour l’instant dans cette rentrée….. Je viens d’écouter sur France Culture en replay une émission qui lui est consacrée….. Décidément je l’aime beaucoup 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s