littérature

Sankhara – Frédérique Deghelt

Frédérique Degehlt publie son tout dernier roman Sankhara aux éditions Actes Sud. La méditation et le couple sont au cœur de sa réflexion.

La rentrée littéraire de l’hiver 2020 est là !Et quoi de mieux pour commencer l’année en douceur que de se plonger dans une longue session méditative ?

C’est ce que nous propose Frédérique Deghelt dans son tout dernier roman qui paraît aujourd’hui en librairie.

Hélène et Sébastien traversent une crise de couple alors qu’ils sont mariés depuis plusieurs années et parents de deux jumeaux en bas âge.

Journaliste à l’AFP, Sébastien est habitué à manier le réel et le tangible.

Au contraire, Hélène est une artiste, elle écrit, elle rêve, elle médite.

Elle déploie son imaginaire dans des sphères que l’étroite réalité ne permet pas toujours d’accepter.

Alors un jour, c’en est trop. Une dispute constitue le déclencheur.

Elle décide de tout laisser en plan pour s’octroyer une respiration vitale et part en pleine campagne participer à un stage de méditation de 10 jours.

Avez-vous déjà médité ?

Pour des cerveaux habitués à gérer 50 tâches à la fois, lâcher prise est très difficile.

Hélène fait la pleine expérience de cette difficulté.

Et puis, petit à petit, elle s’immerge dans son intimité pendant que Sébastien se débat dans son quotidien, mesurant à quel point sa femme est nécessaire à l’équilibre de leur famille.

Ce roman est à l’image d’une séance de méditation. On descend petit à petit dans les profondeurs de deux personnalités, délaissant leurs apparences pour accéder à leur être véritable, à leurs pensées et à leurs désirs.

Frédérique Deghelt sait captiver le lecteur par une écriture fluide et un regard passionnant sur la vie, les relations humaines et la difficile harmonie entre les désirs profonds et la réalité du quotidien.

J’avais beaucoup aimé son roman La vie d’une autre.

Si celui-ci propose une structure et une expérience très différentes, il interroge de la même façon les choix que nous faisons dans nos vies et notre capacité à laisser notre personnalité s’exprimer.

Je le conseille à tous ceux qui souhaitent prendre de la distance avec un réel trop envahissant.

« Être humain, c’est incarner un temps pour acquérir le pouvoir de traverser nos murs. »

Chez Actes Sud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s