Lieux littéraires·littérature·VLEEL

Rencontre exceptionnelle dans un endroit d’exception, l’Hôtel littéraire Gustave Flaubert

Certains moments sont touchés par la grâce. Il a « suffi » de réunir des auteurs, des éditeurs et des lecteurs pour ouvrir une brèche dans le quotidien et donner à la littérature toute la place qu’elle mérite : la pleine lumière.

C’était dimanche soir 26 septembre 2021 à l’Hôtel littéraire Flaubert de Rouen.

VLEEL ( Varions les éditions en live, collectif de Rencontres littéraires organisées par Anthony Lachegar et une équipe dont je fais partie) avait invité Jean-Baptiste de Froment et Bérengère Cournut pour évoquer leurs romans : Badroulboudour paru Aux Forges de Vulcain et Elise sur les chemins à paraître le 14 octobre 2021 au Tripode.

« Plateau » de la rencontre VLEEL

Sous l’égide du grand auteur français dont l’imposante statue se dressait dans la très belle salle de réception de l’hôtel, une conversation littéraire s’est engagée.
Le dialogue intime que les lecteurs entretiennent avec les œuvres n’était plus cantonné à un espace clôt, il s’est ouvert à une dimension plus large, pour que de l’origine de l’œuvre jusqu’aux choix éditoriaux, les arcanes de la création littéraire nous soient un peu révélés.

Ces rencontres littéraires sont nées d’une nécessité : en plein confinement, il fallait que le lien qui attache tous les acteurs autour du livre demeure.
Avec cette première rencontre en présence, doublée d’une rencontre en visio, VLEEL prend un nouvel essor.

Quelques acteurs de cette fabuleuse soirée

Mais ne soyons pas trop sérieux…
VLEEL c’est aussi et surtout une bande d’amis qui ne demande qu’à partager avec les autres cette passion, à rire (beaucoup), à vibrer à l’unisson et à vivre à 100%… parce que VÉRITABLEMENT, la vie aussi est un roman.

L’équipe VLEEL à Rouen

Retour en images sur cette double rencontre littéraire dans la salle de réception de l’Hôtel :

L’Hôtel littéraire, c’est aussi le concept original d’une chambre avec livres !

Tout l’univers de l’hôtel est construit autour de la figure de Flaubert, les bibliothèques accueillent environ 500 livres consultables… et sur la table de chevet de la chambre, un poche de l’auteur est gracieusement mis à disposition. Je suis ainsi repartie avec la Correspondance de Flaubert.

« Chez Flaubert, vous pourrez admirer les premiers tirages de Madame Bovary et de Salammbô, de L’Éducation sentimentale, de La Tentation de saint Antoine et des Trois Contes, ainsi que Bouvard et Pécuchet et les autres œuvres de Flaubert, comme sa merveilleuse correspondance. »

« Idéalement situé dans le cœur historique de Rouen, à deux pas de la place du Vieux Marché et tout près de la cathédrale, l’Hôtel Littéraire Gustave Flaubert rend hommage à l’écrivain dans la ville qui l’a vu naître et dans laquelle il a passé la plus grande partie de sa vie. » Jacques Letertre, Président de la Société des Hôtels Littéraires.

Et si vous séjournez à Rouen, ne manquez pas les expositions consacrées à l’écrivain à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, en particulier celle installée à la villa Marrou, « Madame rêve en Bovary » jusqu’au 14 novembre 2021. Véritable scénographie, cette reconstitution de l’univers d’Emma Bovary d’après le roman est une grande réussite.

Tout y est, des meubles, de la vaisselle, des costumes, des robes de bal, un berceau, des tableaux et divers objets d’époque ( en grande partie prêtés par le Musée des Arts et Traditions Normands de Martainville-Épreville), jusqu’aux odeurs…

Il n’en faut pas davantage au visiteur pour penser qu’Emma Bovary a existé…

Très belle idée orchestrée par le Département de Seine-Maritime.

Par ailleurs, la ville de Rouen offre un grand nombre de musées et d’expositions, autour de Jeanne d’Arc ou de l’histoire de la région. A visiter : l’Historial Jeanne d’Arc qui met si bien scène la vie de la Pucelle, ses combats et son procès.

C’est une ville qui invite à flâner dans les vieilles rues, à contempler la Cathédrale illuminée par un coucher de soleil, à déambuler entre les rayons de la célèbre librairie L’ Armitière, ou à prendre un verre en terrasse avec des amis…

Et la mer n’est pas si loin…

« Dis-moi quand tu viendras à Rouen passer quelques jours avec nous ». 

Lettre de Gustave Flaubert à Ernest Chevalier, Rouen, le 23 juillet 1839.

Tous les renseignements sur l’Hôtel littéraire Gustave Flaubert sont à retrouver sur le site de l’hôtel.

La Cathédrale de Rouen

Merci à La Société des Hôtels littéraires ainsi qu’au personnel de l’Hôtel Gustave Flaubert pour ce très bel accueil.

Merci au Département de Seine-Maritime pour les expositions si bien pensées.

Chambre avec livres

Les chroniques des livres qui ont fait l’objet de ces belles rencontres littéraires avec Bérengère Cournut et Jean-Baptiste de Froment sont à retrouver sur ce blog ; vous pouvez aussi les retrouver sur le site VLEEL.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s