littérature

Villa Wexler – Jean-François Dupont

Si l’adolescence est souvent une période agitée, il arrive que certains personnages rencontrés alors s’appliquent à la rendre plus confuse encore, en jetant leur ombre sur les évènements, en teintant de sombre l’atmosphère, en imprimant une marque indélébile aux destins.

« Il a suffit d’une photo. La maison des Wexler prise de la colline. La villa. (…) Il a fallu cette photo là pour que mon cadavre d’adolescent remonte à la surface. »

L’intrigue

En ce début d’année scolaire, Mathias élève d’une classe de 1e au lycée Saint-Antoine fait la connaissance de Charlotte dont il tombe amoureux.
Il entre alors dans son clan installé dans une grande villa dissimulée sous les sapins et met du temps à comprendre les rouages de cette famille dont certains membres se comportent étrangement.
Mais le père de Charlotte concentre toute l’attention : Wexler, personnage éminemment charismatique est aussi son prof de français. Il a tout de l’homme brillant qui séduit par son discours et tient l’auditoire dans sa main…
Quand ce dernier décide de monter un film avec sa classe, se met en place autour de lui une étrange constellation qui laisse entrevoir des liens troubles…

Que dissimule-t-il ? Aurait-il le pouvoir de broyer ceux qui d’un peu trop près se seront approchés ?

« La classe était sa scène, dont il mesurait et respectait plus ou moins les limites. »

Bien des années après, Mathias revient sur les lieux, se souvient et raconte…

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a tenue en haleine et m’a conduite au cœur d’une enquête intime.
Villa Wexler est un récit qui relate avec acuité la période de l’adolescence quand le réel, l’action et les émotions se mêlent avec force à des circonstances exceptionnelles créées par un personnage trouble.
Inévitablement, le lecteur pense au Cercle des poètes disparus ou encore au Maître des illusions face à cette histoire où un professeur fascine et crée autour de lui une aura particulière. Mais on oublie très vite ces références : Villa Wexler distille son propre parfum de scandale et instaure une ambiance unique…

Roman très réussi, à la plume alerte et agréable, que je vous conseille si comme moi vous aimez les histoires à l’atmosphère chargée et qui dévoilent peu à peu leur noir venin.

« La légende vénéneuse continuait de s’évaporer du bocal, lentement mais sûrement. »

Chez Asphalte Éditions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s