littérature

Mortepeau – Natalia Garcia Freire

Gothic Poetry

Premier roman d’une autrice née en Équateur, ce texte à la sombre étrangeté fait entrer le lecteur dans un univers où l’humanité semble avoir laissé la place à l’animalité. Les ombres ont grandi, la mort s’est invitée et une famille est entrée dans la déchéance.
Que nous réserve ce texte ?

Un homme Lucas s’adresse à son père disparu et enterré au fond du jardin. Alors qu’il était luxuriant, ce dernier est enseveli par une lourde végétation, les insectes y grouillent, la pourriture y rappelle la vulnérabilité de l’existence de toute chose.
Son monologue est l’occasion de se souvenir d’une époque plus stable puis d’évoquer les circonstances d’un basculement irrévocable.

C’est aussi une réflexion sur la vie et la mort, sur la fragilité d’un bonheur sans cesse menacé par les contingences de la société et sur l’état impermanent du monde dans lequel on vit.
Mortepeau, comme l’indique son titre, est un roman noir, il aime à décrire dans le détail l’état de déliquescence des choses, il excelle à ne jamais entrer dans des schémas connus.
La plume est parfois hallucinée, parfois lyrique, elle dissèque de façon poétique et cruelle une réalité presque fantasmée. L’atmosphère est celle d’un conte gothique qui déstabilise le lecteur et lui fait vivre une expérience inédite.
A lire pour être emporté ailleurs !

Aux Éditions Bourgois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s