littérature

Les Inconsolés – Minh Tran Huy

Un beau conte d’amour et de mort vient de paraître pour cette rentrée littéraire de janvier 2020 : Les Inconsolés de Minh Tran Huy

Aimez-vous les contes ?

Les contes noirs, ceux qui ne se terminent pas forcément bien et traduisent la noirceur des âmes plutôt qu’une foi aveugle en la possibilité du bonheur ?

Le roman Les Inconsolés est de ceux-là. Dès le très bel incipit, le lecteur sait que cette histoire aura une issue tragique. Il ignore encore comment elle sera mise en place et la narration lui réserve quelques surprises.

C’est d’amour dont il est question, d’amour fou, de passion qui dégénère en un sentiment incontrôlable et plonge les protagonistes dans de terribles souffrances sans qu’ils puissent se détacher l’un de l’autre.

L’histoire est simple en apparence

Lise et Louis sont des étudiants appartenant à deux mondes radicalement opposés.

Ils tombent amoureux.

Lui est issu de la bourgeoisie parisienne et vit dans l’opulence, habite un hôtel particulier, passe ses week-ends à Trouville sans jamais se poser de question ni sur son pouvoir ni sur son avenir, tandis qu’elle a une histoire familiale beaucoup plus complexe qui malgré sa richesse génère des questions d’identité irrésolues et l’emmène au Vietnam pour découvrir sa culture et la vie de ses ancêtres que ses parents ont dû fuir.

Elle n’a pas les codes du monde de Louis mais il est charmé par sa différence, séduit par son intelligence et sa liberté.

Personne ne donne cher de ce couple improbable et tellement bancal.

Contre toute attente, ils s’aiment et trouvent dans cette relation un équilibre.

Jusqu’à ce qu’elle prenne un tour inquiétant, fracassant les illusions de rapprochement des classes et les tentatives de bonheur.

Un roman tragique

L’auteure dans une construction habile et un point de vue narratif très particulier que je ne vous dévoilerai pas ici, offre un roman original dans lequel le lecteur est immédiatement immergé pour ne plus le lâcher jusqu’à ce qu’il délivre la tragédie de son dénouement.

Les passages que j’ai préférés sont ceux qui tendent vers le conte et développent une atmosphère troublante. Le château du village de Louise n’est pas un simple décor, il devient un lieu hautement symbolique qui fera résonner d’une façon puissante certains gestes et certaines paroles.

De même, les références assumées à certains films comme La femme d’à côté ou Match Point ancrent le récit dans l’inéluctabilité d’un destin tragique…

Pour finir, la plume de l’auteure est souvent admirable, belle et poétique dans les passages où le conte domine, plus réaliste pour décrire le quotidien des deux amants maudits.

Voilà un beau conte d’amour et de mort.

Chez Actes Sud.

3 commentaires sur “Les Inconsolés – Minh Tran Huy

Répondre à moonpalaace Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s