littérature

Les heures rouges – Leni Zumas

Première femme de lettres à l’honneur : Leni Zumas

Rouge sang, rouge flamme, rouge femme…

Quatre femmes vivant en Oregon, non loin de Salem, sont engagées dans un combat contre la société qui leur interdit de disposer naturellement de leur corps…

Une loi terrible est sur le point de prendre effet, les heures sont comptées…
Il s’agit de « restaurer la dignité, la force et la prospérité des familles américaines ».

Nous sommes dans un univers inquiétant, celui d’une dystopie qui reflète non pas un monde chimérique et totalement inventé, mais bien un monde assez proche du nôtre et dont la conception de la femme se serait (considérablement ?) dégradée.

Ainsi, les quatre femmes de ce roman se retrouvent dans des situations inextricables du fait de leur féminité même.

Roberta, professeure et biographe s’intéresse de près au destin d’ Eivør Mínervudottír, une exploratrice islandaise du cercle polaire au XIXe siècle. Elle a aussi pour projet de tomber enceinte. Mais la loi sur l’interdiction de la procréation médicalement assistée pour les femmes seules est sur le point d’entrer en vigueur.

Susan quant à elle a déjà deux enfants… mais elle a dû renoncer à sa carrière d’avocate.

Mattie pour sa part est très jeune : à 15 ans, cette brillante élève tombe accidentellement enceinte… alors que la loi anti-avortement se profile.

Quant à Gin, la guérisseuse vivant en marge du village, elle pourrait bien voir se réveiller les vieux démons de l’obscurantisme et faire l’objet d’un procès en sorcellerie !

La narration fait alterner les différents destins féminins et le récit de l’expédition de l’exploratrice sur le cercle polaire : si au XIXe siècle, s’imposer comme une scientifique crédible était difficile, qu’en est-il du statut de la femme au XXIe siècle ?

La lutte de ces quatre femmes pour leurs droits est éminemment politique et résonne fortement dans l’esprit du lecteur à l’ère de Trump.

Ce roman nous rappelle qu’une loi peut d’un revers faire basculer des droits durement acquis, et que ce qu’une loi a permis, une autre peut le retirer…

Une lecture passionnante à mettre entre toutes les mains !

Merci à Net Galley et aux Presses de la Cité pour cette lecture.

8 commentaires sur “Les heures rouges – Leni Zumas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s